02 mai 2008

D'une gare (Tissage II)

-« Suite à un incident technique, le départ du TGV……à destination de…… départ initialement prévu à…..est différé pour une durée indéterminée.
Pour toutes informations complémentaires, merci de vous présenter au guichet n°… .
Nous vous prions de nous excuser pour ce désagrément. »

Déjà quelques passagers assaillaient de questions le contrôleur.


Lui :

Nous ne prendrons pas ce train… pour l’heure….
Sans nous en rendre compte, nous avions reculé de quelques pas, évitant de justesse l’affolement des voyageurs.
Pourquoi ce contretemps… pourquoi « maintenant »….
De nouveau cette sensation étrange m’enveloppe…sensation de possible ici….
Simple hasard ?.....Clin d’œil du destin ?....
Ce destin toujours si avide de surprises….
Aujourd’hui, il semble une fois de plus venir bouleverser l’ordinaire des jours !
Un rêve pourrait naître de ce voyage étrange, comme dans une autre dimension qui ouvrirait les portes d’un nouveau monde…
De cela, en cet instant j’en suis persuadé…
Cette gare m’offre les clés pour un voyage, un voyage vers la vie…
Deux toutes petites clés « espoir »…elles sont à portée de ma main…..


Elle :

Que lui renvoyait donc l'univers? Son propre univers intérieur, comme un écho, comme un miroir, fait des doutes qu'elle croyait dissipés? Des craintes qu'elle avait enfermées dans une boîte verte - la clé était pourtant là aujourd’hui, toute proche…
Son univers intérieur était-il encore habité de la présence fugace de quelques fantômes du passé?
Pourquoi cette ultime mise à l'épreuve avant de franchir le pas?
Arrêt provisoire... pour décider définitivement si le voyage se ferait avec lui. Bon an mal an.
J’hésitais à présent. Comme si toute ma vie se jouait d'un pied à poser sur un quai, l'autre se hissant, une main accrochée à la porte de la voiture 13.
Choix d'un voyage en première classe....
Comme si la classe d'une vie pouvait se choisir a priori…. !
Bien souvent, le train du destin nous emporte sur les rails de notre destin…Pur hasard ou a-t-on déjà le billet en poche ?

Mais j’hésitais à présent que le départ de ce train était différé…


Posté par Leilyne à 11:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur D'une gare (Tissage II)

    Ernest Hemingway ne disait-il pas :
    "Nous devons nous y habituer, aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n'y a pas de signalisation..."
    Assurément...je ne vois aucun panneau à l'horizon...!

    Posté par Leilyne, 03 mai 2008 à 11:58 | | Répondre
Nouveau commentaire